BOUUUUH !

Cachez vous, ne sortez plus le soir ! Les portes de l'enfer se sont ouvertes à Hong Kong et les fantômes rôdent la nuit...

Lors du festival du Yue Laan (c'était pour dire, que vous sachiez le nom cantonnais), les ancêtres réapparaissent à la recherche de nourriture et autres biens qui pourraient leur être utiles dans l'au-delà chinois. Pour cela les gens (les petits vieux la plupart du temps) descendent dans la rue pour y bruler de la monnaie de l'enfer et toutes sortes de papiers représentant des biens nécessaires au fantômes.

Ils vont dans des magasins comme ceux là:



... pour y acheter vêtements, téléviseurs, voitures, jeux de mah jong, montres et bijoux en papier. Micro-ondes, cartables et appareil photos feront aussi l'affaire.
Soit les gens vont au temple pour y faire faire brûler tous leurs papiers (c'est à dire des sacs entiers) dans des fours tout spéciaux, histoire de pas trop mettre le feu à la ville.



Soit ils le font eux-mêmes au beau milieu de la rue dans un petit bidon, en brûlant de l'encens et en offrant des fruits, platée de riz, viandes et autres délectations qui resteront sur le trottoir je ne sais combien de temps...



Soit ils le font complètement à l'arrache, comme un feu de joie. Hop, là, on brûle nos papiers, on court après les cendres pour éviter de tuer les passants, et si ça devient sérieux, y'a toujours le seau d'eau à proximité. (J'ai l'air de rire comme ça, mais ça vole vraiment dans tous les sens ces petits papiers... et ils le font vraiment en pleine rue.)