Zut alors !

Les geishas braillardes, merci ! Non mais...

Maintenant je vous montre enfin ce que j'ai vu du Tokyo moderne et jeune d'aujourd'hui. Fini les temples et les kimonos, c'est Gothic Lolitas et néons partout...



D'abord les néons de Shinjuku...



La station de métro de la gare centrale, si je me rappelle bien (ah oui, c'est ça que d'avoir 4 mois de retard...)



La tour de Tokyo... La tour que l'on voit tout le temps dans les dessins animés... Alors comme je suis une fada et que j'adore perdre mon temps sur le net, j'ai retrouvé une image de Sailor Moon avec la tour de Tokyo. Que je m'explique. Quand j'étais petite, et patati, et patata... Bref, j'ai toujours fait une association Tour de Tokyo => Sailor Moon... :)


(finalement ce blog devient vraiment débile...)



Avant ça (non pas avant d'être débile), je m'étais balladée du côté de la baie de Tokyo...



Là c'est Shibuya. Le cliché par excellence de Tokyo. Des gens partout, des fashion victims à la pelle, l'empire du shopping, du bruit et des passages piétons gigantesques...



La statue du chien Hachiko est cultissime à Shibuya. C'est le point de rendez-vous par excellence dans la ville. (Vous êtes tous contents de le savoir, si un jour vous avez un rendez-vous à Tokyo, vous savez où le donner, génial hein!)



Autre cliché, les lycéennes en jupe courte et chaussettes hautes. Il s'agit de l'avenue Omotesando, là encore paradis du shopping...



Quartier de Harajuku, autre lieu branché. Branché mais pour les marginaux de la mode on dira, ou plutôt pour les gens un peu "arty". Parce qu'il y a des gens au style bizarre par là. Mon amie japonaise m'avait expliqué qu'il y avait deux courants vestimentaires à Tokyo, le Harajuku style, pour les originaux et le Shibuya style, pour les moins originaux (et les Kogarus).



Harajuku, il faut y aller le dimanche, parce que c'est la fête (façon de parler...). Chaque semaine les gens en mal d'expression se retrouvent là pour afficher leur looks complètement déjantés et se faire prendre en photo. Comme il était un peu tôt quand j'y suis allée, tous les gens n'étaient pas arrivés, donc je n'ai pas pu voir les chefs d'oeuvres vestimentaires qu'on peut parfois y voir.






Bonus !



Un Japonais de dos... fantastique, non ?