La Revanche d'Alex

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le grand défi !

Le grand défi: partir à Londres économies en poche à la recherche du job de ses rêves dans l'édition.

Entre stages et entretiens galère, espoirs désillusions en pleine crise de 2008; le tout ponctué de ballades au cœur de l'Angleterre et la ville.

Fil des billets - Fil des commentaires

Oh mais quelle surprise ! (bis)


Ah ben ça alors !

Il semblerait que les recruteurs se soient passé le mot. Ils sont dit "ah tiens, elle décide de partir ? Ben on va lui faire croire qu'elle peut rester hi hi hi, ce qu'on peut être diabolique des fois ! Mouah ah ah !! A nous le contrôle des ressources hummmaiiiineeeeuuuuh". Et puis là ils sont partis en délire sur comment ils pouvait prendre le pouvoir et diriger le monde entier grâce à l'afflux de candidats que la "crise" a causé. C'est à ce stade que j'arrête d'en parler parce que c'est décidément trop diabolique ! Poulala !

Donc oui en fait j'avais deux entretiens cette semaine.... sans commentaires, j'attends les réponses assez impatiemment (surtout pour le premier boulot qui - attention indices - est dans une ville universitaire qui n'est pas Oxford, pour travailler en marketing chez un éditeur qui dépend de l'université très très réputée de cette même ville... la super classe en gros... c'est bon, trouvé ?).

Oh mais quelle surprise !



Oui, je plaide coupable, j'ai fait ma cachotière. J'en ai pas parlé pour éviter d'en faire tout un foin si ça donne rien (ouuuhh j'aime les rimes !). Mais bon, comme vous êtes censés suivre mes déboires de chômeuse-pas-encore-inscrite-au-chômage, fallait bien que je vous tienne au courant.

Maintenant je vais attendre la réponse bien gentiment ah ah ah.

(En fait je stresse comme une grosse malade parce que je veux trop ce job, mais je vais survivre, hein, comme d'hab...)

Et pour répondre au commentaire du billet précédent (oui parce que quand je réponds dans les commentaires, ça passe à la trappe), le super distributeur de collant était dans un couloir, juste avant la cage d'escalier - il était même pas dans les toilettes des femmes ! Mouah ah ah !

L'histoire de Princesse à Cookie Land



Ou pourquoi je rentre en France les mains vides et les yeux pleins de sanglots. 

(Cliquez sur l'image pour l'avoir en vrai et zoomez dessus pour l'avoir en grand ! ^^)

Oui donc j'ai pathétiquement échoué dans mon "grand défi" vu que les trois mois que je m'étais fixés sont passés depuis quelques jours. Bonne nouvelle, j'ai un mois de rab chez les British, mais bon je me fais pas trop d'illusions hein ! Donc je rentre en France dans un mois ! Eh eh.

(au passage y'a sûrement des fautes dans le dessin, mais là je vois plus très clair et j'ai - un peu - fait ça à l'arrache, alors soyez gentils hein !)

Un dimanche étanche à Bath


Qu'est-ce qu'on se marre à la Maison Aléatoire !

Non ce titre n'est pas ironique. Il n'est cependant pas non plus véridique, je n'y ai pas encore eu de fou-rire. Mais bon, il faut le dire, vu que le mieux que je puisse faire, c'est d'enchaîner les stages pour compléter mon super CV qui tue, mais pas assez ;  j'ai décidé de rempiler deux semaines de plus en tant que super stagiaire à la Maison Aléatoire ! Tadaaa !

Cette fois je passe à la "Publicity", soit les relations presse hein. En gros, ça va être comme au marketing, je vais coller des étiquettes et envoyer des catalogues et des bouquins. Ah ah. (Description hautement simplifiée.)

Puis aussi il faut dire que vendredi je suis repartie de ma semaine de stage avec 4 bouquins dans les mains, alors bon, si je peux faire aussi bien la semaine prochaine je dis pas nan... c'est pathétique d'en arriver au stade de faire des stages de type "je suis au lycée je veux découvrir le monde de l'entreprise, tout ça pour avoir des bouquins, non ? Bon en fait je voulais parler de ces 4 livres, parce que c'est trop fouuu la vie !

Ma boss qui fait/est plus jeune que moi m'a passé l'un de ces bouquins. Comme je ne connaissais pas (forcément, si c'est pas un classique - connais pas !) je regarde le résumé et OH et AAAAH... incroyable ! Un mot me saute au yeux... lequel ? AH ah.... Oui il commence par A...

Amiens ! Nan mais, pour la pauvre stagiaire qui vient d'Amiens et qui galère à Londres, c'est pas complètement fou de voir le nom de sa ville sur le premier bouquin qu'on lui file ? Un bouquin en Anglais, écrit par un Anglais ? En plus il paraît que c'est "le meilleur livre Anglais des 25 dernières années"... alors je me dépêche de finir ce que je lis en ce moment et hop je lis ce chef-d'œuvre qui se passe à Amiens pendant la première guère mondiale...

Birdsong, Sebastian Faulks.

(j'ai essayé de trouver le livre en Français pour donner le titre, mais ai pas trouvé... quelqu'un a une piste ? quelqu'un a lu ? - ça ce sont des question pour t'occuper Léa).


- page 2 de 8 -