La Revanche d'Alex

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Sous-catégories

Nara


Reprise des récits japonais.

Après un changement de programme assez conséquent (un jour de plus à Osaka), nous n'avons pas faillit aller à Nara. Finalement, étant qu'à une demi-heure de Osaka, on s'est quand même décidées à y aller, ne serait-ce que pour y poser les pieds et voir à quoi ça ressemble !

Heureusement !

Bien que n'étant restée qu'une soirée et une après-midi, l'aperçu que j'ai eu de Nara m'a enchanté ! Nara se rapprochait vraiment de la petite ville de province, très tranquille. Loin des métropoles, des voitures, de la pollution et compagnie. Ce que j'ai vu de Nara, ce ne sont que petites rues, traditionnelles évidemment et monuments à profusion.
Bon, comme on a un peu mal géré, il faut le dire, on est arrivé trop tard donc on n'a pas pu visiter les temples. Au mieux, on a juste aperçu le Todai-ji ou il y a un énorme bouddha en bois. On a pas pu voir le bouddha, mais j'aurais bien aimé parce que le temple était impressionant de par sa grandeur. La photo rend très très mal du fait qu'on ne se rend pas compte de cette immensité... On a tout de même aperçu les fameux daims de Nara, qui se balladent en liberté dans les grand parc où tous les temples (dont beaucoup font partie du patrimoine mondial de l'Unesco!). Y'en a qui a voulu me manger, je m'en suis sortie idem, et pour la peine je l'ai pris en photo !
Là ou nous avons été chanceuses, c'est qu'il s'agissant du dernier soir d'un festival à un autre temple, où il avait un genre de spectacle nocture, où des moines "manoeuvraient" des grosses boules de feu au bout de bâtons. C'était joli à voir (dernière photo).

Autre point positif à propos de Nara, du fait d'y avoir passé la nuit, on a rencontré encore plus de gens en auberge de jeunesse, notamment une Française très sympathique et Ko, une japonaise que j'ai ensuite revue à Tokyo. Je donnerai des détails dans un autre post où je parlerai de tous les gens exceptionnels que j'ai rencontré.

Je vais m'arrêter là parce qu'après vous n'allez plus lire parce que je suis trop bavarde. Place aux images.



Ah oui, ça donne envie d'y habiter...









Le Todai-ji qui paraît pas aussi grand qu'il ne l'est...



Mon ami le daim, pas farouche du tout !



Le temple où l'on a attendu dans la foule pour voir...



...ça !

Osaka

Deuxième ville visitée après Kyoto, Osaka.

Pour des raisons d'optimisation du temps je ne suis pas restée longtemps à Osaka, qui de toute façon ne présente pas énormément d'intérêt culturel. La preuve, une des premières images que j'ai eue d'Osaka fut en sortant du métro: un amas de route, voies ferrées et autres qui s'entrevèchent dans le ciel. Dans le genre urbain, moderne, y'a pas mieux... En voyant ça, j'ai eu peur...



Je suis restée une soirée et une matinée à Osaka. La soirée, fut rapide, vu que logeant en auberge de jeunesse, retour au dortoir à 23h imposé, sinon c'est la nuit dehors. Comme on paye pas une auberge pour rien, on a pas trop trainé dans le Osaka by night. Osaka est dite une ville jeune, dynamique et de ce fait est réputée pour sa vie nocturne. En gros, tout se concentre autour d'un quartier, où restaurants et karaokés sont gentiment alignés dans le brouhaha parmi les enseignes lumineuses...



La rue Dotombori, centre de la vie nocturne...


Le lendemain matin je me suis rendue au château d'Osaka (quoi, oui encore un château !). Une Hollandaise (Bernadette, if you see this page ^^) que j'avais rencontrée à Kyoto m'avait dit que derrière le château se trouvait le premier champ de cerisiers en fleur de la saison, de tout le Japon. Elle m'avait raconté comment y aller, ça m'avait l'air bien compliqué et j'étais convaincue que jamais je ne le trouverai. Comme la chance était avec moi, je suis forcément arrivée par derrière le château, donc directement dans les cerisiers en fleurs ! Fabuleux !







Toutes sortes de cerisiers, de tous les côtés, de magnifiques fleurs et des japonais qui déjeunent sous les arbres comme le veut la tradition... Que demander de plus ?



Rien. Quand on a vu ça, on ne demande plus rien...

Après être restée bien longtemps à me ballader parmi les fleurs je me suis quand même rendue au château, but de la matinée, tout de même... Je ne l'ai pas visité (après Himeji...), je me suis juste posée sur un banc à l'admirer...





Himeji

Profitant du super Japan Rail Pass qui permet de prendre n'importe quel train pendant une semaine au Japon, de Kyoto je suis allée à Himeji pour une matinée (ben oui, avec le super Bullet Train Shinkansen, c'est ultra rapide ! Trop cool!).

Si je me suis rendue à Himeji c'est pour voir le célèbre château d'Himeji (ah ah ça n'allait pas être celui d'Osaka...). Peut-être ça ne vous dit rien, mais c'est le plus beau château de style japonais encore debout, et d'origine. Donc si vous avez vu le Le Dernier Samouraï avec l'ami Tom ou bien Ran de Kurosawa ou encore On ne vit que deux fois avec le beau Sean; et bien vous devriez apercevoir ce magnifique château.



[Je fais rapidement une parenthèse cinéma. Si vous n'avez vu aucun de ces films, et bien je crois que le James Bond est à voir, en tant que classique, je suppose. Ok, je ne l'ai pas vu... mais il est sur la liste! Ran doit être vu, en tant que chef d'oeuvre incontournable. Ce film est tout simplement sublime. Quant au Dernier Samouraï, bon Tom Cruise il est gentil, mais le film est un peu trop américanisé et à sa gloire... C'est dommage parce qu'ils se sont donné du mal à faire de superbe reconstitutions avec de beaux combats et toute l'ambiance japonaise. Puis une fin ridicule si je me souviens bien. On est d'accord, ça ne m'a pas empêché de bien aimer le film. Mais juste parce que Ken Watanabe, il a la classe...]

Himeji-jô le merveilleux

Pour en revenir à ma visite, je suis arrivée toute fraîche à l'ouverture du château, et comme en tant que non Japonaise j'avais droit à une visite guidée gratuite en Anglais, j'en ai profité pour demander à avoir une visite... Etant la seule touriste non-jap, j'ai eu un guide rien que pour moi, c'était super sympa. Je suis tombée sur une petite bonne femme super sympa qui m'a bien fait rire. De ce fait j'ai visité le château de fond en combles, littéralement, des dépendances aux étages cachés... pendant deux heures! Hormis que c'était magnifique je ne vais pas trop rajouter de commentaires, les photos suffiront. J'ai fini la visite sous une grosse neige inattendue, ce qui ajoutait à la beauté de la scène...

Wahou trop cool le beau temps !

Au passage je vous épargne la photo d'un chemin dans le château où la guide m'a arrêté brutalement "Stop, stop, attention, regarde bien, tu te tiens là ou Sean Connery est passé !!!"Ah bon ? Ah tiens, je vais prendre une photo... "Attend, non, je vais te prendre en photo, c'est encore mieux !!" Voilà, du coup j'ai une photo qui n'a surement rien à voir avec Sean Connery en pleine action dans un James Bond (bon dans le film le château sert d'un camp d'entraînement de ninjas...). Maintenant je n'ai plus qu'à regarder le James Bond en q:>uestion pour vérifier les faits...



Ahh, mais c'est quoi cette neige???

Kyoto


J'aurai pu commencer cette série de billets sur le Japon en vous montrant tout depuis le début. J'avais l'intention de même vous montrer la photo de la côté Japonaise vue de l'avion, pour que vous compreniez l'étendue de mon fanatisme. Finalement je me suis dit que ça ne devait pas intéresser grand monde. Donc je vais faire par thématique, ça sera mieux. J'ai visité Kyoto en premier, donc voici brièvement ce que j'y ai vu...

On a commencé par visiter le Nijo-jo, qui est château du shogun, au coeur de Kyoto. Il faisait froid, il pleuvait et pour visiter le château il fallait enlever ses chaussures (comme partout au Japon, tout le monde le sait). GLA GLA aux petits pieds...







Après ça, nous sommes allées au Kinkaku-ji, dit le temple doré, et vous comprendrez pourquoi:



Je mets juste la photo pour que vous voyiez, parce que personnellement je trouve ça assez laid. Même si c'est de l'or, y'a pas de quoi bouleverser je trouve.

Après ça on s'est rendues dans le quartier de Gion, le fameux quartier des Geishas... Alors, on n'a pas eu la chance d'en voir, on a "juste" vu des apprenties, des Maiko si je ne m'abuse, ce qui est assez exceptionnel tout de même. Le quartier est vraiment adorable, ce ne sont que des petites maisons traditionnelles, des ruelles, des commerçants, des femmes en kimonos... Typique. Des temples ou pagodes à tous les coins de rues. J'ai adoré. On a aussi croisé des faux samouraïs......parce que forcément y'avait plein de touristes...







Tout au bout de Gion il y a le temple Kiyamizu-dera, qui est le plus réputé de Kyoto. Etant arrivées un peu tard, ça ne rend pas très bien car la nuit tombait, et de toute façon ce n'était pas une journée ensoleilée...








C'est là que nous avons vu les Maikos qui apprenaient à descendre les marches... Les pauvres, harcelées par les touristes !

Pour finir une photo d'une rue quelconque de Kyoto que j'ai prise tôt le matin. Je trouvais ça tellement paisible, et j'étais tellement contente d'y être...



page 2 de 2 -